Mon avis sur les gaines minceur

“Euh … Elle va vraiment nous parler d’un truc qui date du siècle des lumières ?”

Et bien oui ma petite Mireille, j’ai envie de démentir deux trois choses à ce propos. D’ailleurs, pour commencer, quand on parle du siècle des lumières, on fait référence au 18e, mais en réalité, c’est un peu plus vieux que ça ; les femmes portaient le corset dès le 16e siècle !

Pourquoi utiliser un corset, depuis longtemps oublié ? Arnaque ou Miracle ?

Il sert à modeler le corps de façon à obtenir la dite taille de guêpe. Le corset s’enfile autour de la taille, il enveloppe le bassin et vient se fermer par le biais d’agrafes. De part sa matière et sa proximité avec la peau, l’activité thermique augmente et entraîne ainsi une hausse de la sudation. Visuellement, sous un vêtement, on peut dire qu’il “lisse” le ventre. De sérieux résultats ont pu être observés.

Autrefois très populaire, il donnait grande allure. La femme le portait pour se faire respecter, “une femme sans corset n’est pas digne”. Fort heureusement, il disparut au fil des années. Je dis “fort heureusement ”, car le corset de l’époque est si rigide et si serré qu’il déformait et emprisonnait les organes internes, il comprimait les poumons et l’estomac, déplaçait et déformait le foie et les reins, et il rapprochait les côtes. Il gênait la circulation, la respiration, la digestion. C’était la catastrophe. Note anecdote : dès l’adolescence, les jeunes femmes l’intègraient à leur garde-robe, alors que le corps est en pleine croissance !

Aujourd’hui, les corsets sont de nouveau en vogue, et forcément, le marché s’adapte. Je te rassure la fabrication de ces derniers a grandement évolué, ils sont plus souples, plus modulables, avec des matières plus intelligentes. Tu peux en trouver en boutiques de lingerie, de sport, ou sur l’internet. Il existe un grand nombre de produits, mais tous ne se valent pas. Attention aux arnaques, comme tu le sais, le marché des produits minceurs regorge de pièges. Il est si facile de vendre du rêve.

En farfouillant un peu sur le net, rapidement deux équipes s’affrontent ; les sites marchands vendant leurs gaines aux multiples avantages et en face, les sites santé alarmants des dangers potentiels du dit miracle. À la lecture de ces derniers, il y a de quoi s’inquiéter, et surtout, il y a de quoi s’y perdre. Je vais donc à travers cet article t’éclairer.

Lorsque l’utilisation de ces produits n’est pas consciencieuse ou que la qualité laisse à désirer, effectivement les dangers sont réels.

Les dangers d’une mauvaise utilisation

Rapidement, mais concrètement, les dangers sont liés aux organes situés sur la zone du “tronc” : cœur, estomac, foie, poumons, intestins, vessie, etc. Ce n’est pas parce que tu ne les vois pas, qu’ils ne sont pas là. D’ailleurs si on pouvait les voir, je suis certaine que l’on ferait bien plus attention à tout ce qui les impacte, mais bon cela serait un peu dégueu… Bref.

Les risques sont donc de déformer son corps ; notamment en appuyant trop sur les os des côtes. La circulation du sang peut-être ralentie, et le fonctionnement des organes risque grandement d’être endommagé. Dans les cas extrêmes, les muscles du dos peuvent être atrophiés, en sommes, on est sur les joies des siècles derniers !

Erreur #1 : Acheter la première marque venue sans réfléchir. Faut avouer que tu as quand même un pourcentage de chance plutôt réduit de tomber sur la bonne. Regarde bien les matières, essaye-les et si possible demande conseil si tu es en boutique. Voici les deux marques pour lesquelles j’ai confiance : Ann Cherry (marque brésilienne), et BodyTrainerZ (marque française).

Note : il existe aussi une marque plus spécifique pour les grand brûlés ou post grossesse par exemple, elle s’appelle Médical Z. Ils font des vêtements de compressions qui peuvent aller des pieds jusqu’a la tête selon les besoins.

Erreur #2 : Se tromper, volontairement ou non de taille. Un des indicateurs de fiabilité est de pouvoir choisir sa taille. En général, un tableau de correspondance de la marque doit pouvoir t’aider en fonction de tes mensurations. Ce n’est pas en prenant du 32 alors qu’il te faudrait du 38 que tu fais du bien à ton corps.

Erreur #3 : Le Timing. En fonction du type de gaine choisie, il faudra faire attention à ne pas la porter trop longtemps. Certaines ont fait l’erreur de vouloir pousser les résultats en dormant avec, et crois-moi, elles l’ont amèrement regretté. Les recommandations selon les gaines/corsets varient entre 2h et 7h par jour, grand maximum. La plage horaire est ample, car une personne qui porte un corset pour la première fois devra y aller doucement.

Erreur #4 : Porter un corset n’ayant pas encore l’âge adulte. En effet, il y a de forte chance pour que le développement du corps ne soit pas optimal.

Mon avis sur la question : “J’en porte, j’en porte pas ?”

La question que tu dois te poser est : “As-tu envie d’en porter ?” Parce que je ne serai pas là pour le faire à ta place (rire) !

Plus sérieusement, si tu recherches un effet “ventre plat” temporaire, pour par exemple, porter une robe de soirée samedi pro : tu peux. Il existe des dessous gainant en boutique de lingerie, très pratique, relativement confortable qui feront très bien le job.

Si tu cherches à perdre ton bidou par le biais de corset uniquement. Cela ne marchera pas. Cela se saurait si les miracles existaient ! De la patience, du sport, une bonne alimentation et encore de la patience. Je dis non pour le corset magique.

Si tu es obstinée par le petit bout de gras sur ton ventre et que tu comptes porter un peu (beaucoup) trop le corset pour avoir des résultats, je dis non aussi. C’est dangereux et malsain. Je te renvois sur la lecture de cet article, tu as dû louper des lignes !

Si ton alimentation est équilibrée, que ton mode de vie est sain, que tu pratiques du sport régulièrement, et que tu cherches à affiner un peu ta taille, pourquoi pas. N’oublie pas d’y aller doucement sur le nombre d’heures où tu le porteras. Il ne faut pas que tu aies du mal à respirer.

En toute honnêteté, je recommande ce type de produit pour deux ensembles de situations ;

– Soit pour un effet immédiat : avec un gaine, sous un vêtement, pour palier aux petits défauts qui nous gênent pour une occasion particulière.

– Soit pour affiner sa silhouette, avec un corset, si le taux de masse grasse est déjà moyennement voire peu élevé, on peut alors en porter pendant une certaine période. (Les compétiteurs et compétitrices en utilisent souvent pendant leur préparation afin de monter sur scène avec un tour de taille très fin)

infos complémentaires

Il n’est pas recommandé de pratiquer une activité physique en portant un corset, car il est trop rigide, de plus, la longueur te gênerait, par contre il existe des ceintures lombaires ou « gaines de sport » avec scratch qui sont beaucoup plus adaptées. Je ne recommande pas d’en porter à chaque séance, mais ponctuellement cela peut aider.

Le mot corset te fait peut-être penser au mot “scoliose”. Une scoliose survient généralement lors de la croissance de l’enfant, et il est alors très important de consulter un professionnel afin de choisir la meilleure solution, car en fonction de plusieurs variables, le corset sera ou ne sera pas la solution adéquate.

Suite à un accouchement, demande toujours conseil auprès de ton médecin, chaque cas est unique et le corset ne conviendra pas forcément à toutes. D’ordre général, un corset rigide suite à une grossesse est à bannir. Cependant, il existe des ceintures de maintien ou l’ancienne technique de bandage que le corps acceptera bien mieux.

J’ai moi-même du porter une combinaison de compression allant des jambes jusqu’à la poitrine pendant 3 jours suite à mon opération de retrait de mes implants mammaires (vidéo à ce sujet), et cela m’a véritablement et indéniablement aidé à réduire l’œdème généralisé que j’avais eu #etvivelamorphine

Par période, je porte un corset, pour aiguiser ma silhouette et cela fonctionne. Je ne le garde jamais plus de 7h, jamais ! Mon but n’est pas de te vendre un corset, mais simplement de te faire relativiser sur le sujet ; oui, mal porté, c’est dangereux, mais finalement, comme pour toute chose poussée à l’extrême. J’espère vous avoir éclairé sur un sujet tant décrié qui a pourtant ses avantages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *