Comment transitionner vers une alimentation vegan ?

Si tu lis cet article, c’est que potentiellement le sujet t’intéresse, ou que tu es justement en plein dans la démarche. Comment faire ? Par où commencer ? Je comprends que tu te poses pas mal de question, étant moi-même passée par là.

Avant de démarrer, je t’invite à te poser les bonnes questions : quelles sont tes raisons ? Ne le fais pas au nom d’une mode, ou pour être tendance. Fais-le pour toi, parce que tu en ressens le besoin.  

Voici mes conseils pour t’aider.

Rien ne sert de se précipiter

Je te recommande d’effectuer une transition longue plutôt que de changer des habitudes du jour au lendemain. C’est généralement ce qui se fait le plus souvent, puisque c’est bien plus naturel ainsi. En agissant sur le long terme, tu auras aussi beaucoup plus de chance de réussite, et beaucoup plus de facilité à mettre en place ce mode de vie. L’alimentation végan est tout de même extrêmement différente de l’alimentation omnivore. On parle souvent des lundis sans viandes pour se lancer, ceci est un exemple, vas-y à TON rythme !

Les fibres

Les fibres sont bonnes pour la santé et améliorent le transit, mais attention à consommer aussi plus d’eau, afin d’éviter qu’elles ne forment des « bouchons » dans tes intestins et ne provoquent l’effet inverse. Aussi, au début, ce changement pourra te provoquer des aller-retours aux toilettes plus fréquents.

Je te conseille de privilégier les fibres des fruits et légumes, ainsi que le psyllium par exemple, plutôt que de te gaver de céréales cuites à foison, qui sont compliquées à digérer. Sache que tu peux faire germer le quinoa, le blé, le sarrasin, ainsi que les graines type tournesol ! Ce sera plus digeste, plus nutritif et plein d’enzymes !

Bois de l’eau

Ça va de pair ! Peu importe le « régime » -je n’aime pas ce mot, à prendre au sens large- l’hydratation est primordiale.

Attention aux alternatives

Il est presque facile de devenir Vegan m’a-t-on dit ! Qui donc ? Des personnes se nourrissant d’aliments transformés « faux steak, faux-mage, faux gras, faux-lardons, faux-saucisson, faux nuggets… On aura tout vu ! Ce n’est pas la meilleure façon pour se nourrir, bien au contraire. Des produits transformés restent des produits transformés ; jette un œil à la liste d’ingrédients, méfie-toi, surtout si elle est longue ! Plutôt que d’investir dans des aliments transformés, privilégie autant que possible les aliments bruts.

Remplacer et non supprimer

Cette étape est l’une des plus importantes lors de ta transition vers un régime végétalien. Concentre-toi sur le substitut et non sur la suppression. Si je te dis d’aller faire tes courses et de ne pas acheter de viande/poisson, d’œufs et/ou de produits laitiers, tu t’avoueras sans doute vaincue et surtout tu ressentiras de la privation. Ce qui n’augure rien de bon pour la suite des évènements.

Déconstruire les enseignements reçus.

Nombreuses sont les personnes pensant que s’il n’y a pas de viande à un repas, ce n’est pas un repas adéquat nutritionnellement et savoureusement parlant. Pourtant, les repas végétaliens sont incroyablement délicieux et complets ! En réalité, il existe déjà de nombreux repas, qui, de base, sont sans viande. Personnellement j’aime m’inspirer d’autres cultures pour constituer mes assiettes. Et j’aime aussi y mettre des choses qui ont peu de sens entres-elles du moment que j’aime ce qu’il y a dedans et que c’est bon pour ma santé, moi, ça me va ! Personnalise ton alimentation, je ne le dirais jamais assez, nous sommes uniques !

Découvertes

Fais tes propres expériences ! devenir Vegan c’est un vrai voyage, j’ai aimé ouvrir mes horizons culinaires. Avant, je ne connaissais pas le tempeh, le tofu, la levure maltée, les graines germées, le tahin… et la liste ne s’arrêtent pas là. Cela m’a encouragé à explorer de nouvelles saveurs, de nouvelles cuisines et de nouveaux ingrédients. Et ça, c’est très enrichissant. Explore progressivement le Veganisme, mais ne renonce pas à tous tes aliments et plats préférés. Trouve de nouvelles approches créatives pour les préparer. 

Accidents

Du lait de vache dans ton café, un petit pain au lait à la boulangerie, un gâteau avec des œufs … ça arrive ! Cela fait parti du voyage ; des gestes qui ne sont pas intentionnels, et quand bien même, ce n’est pas grave. Ne te décourage pas. Et si une grosse envie de sushi se fait sentir, craque ! Comme je l’ai dit dans le tout premier point, le processus est long et fonctionne mieux à long terme. Tu verras que parfois, il te faudra des années pour ne plus ressentir ce genre d’envie. Pour t’aider, tu peux essayer de te souvenir du pourquoi tu as commencé ! Mais surtout, promets-moi de rester bienveillante avec toi-même.

Enjoy !

Le véganisme est un voyage, c’est un style de vie ! N’y pense pas trop, si tu sais dans ton cœur que c’est ce que tu veux faire, alors le reste suivra ! 

N’hésite pas à te renseigner, et partager ton expérience avec d’autres personnes qui sont dans le même cas que toi, pour en tirer le meilleur, apprendre et évoluer au mieux de ta forme.

Oui, sur la route que tu empruntes, il y aura des rebondissements et des détours inattendus, mais cela fait partie du processus. Bon voyage !

5 réflexions sur “Comment transitionner vers une alimentation vegan ?”

  1. Toujours de bons conseils merci beaucoup! 😍
    Après ta mini formation en nutrition je commence la transition petit à petit et je vois déjà ses bienfaits c’est incroyable! Mon estomac te remercie! ❤️

  2. Merci Victoire pour ce bel article !
    Cependant, je pense que tu confonds Vegan et Végétalien. Etre végétalien correspond à un régime alimentaire et signifie qu’on ne consomme aucun produit d’animaux (viandes, poissons mais aussi lait, miel, oeufs, ) alors qu’être vegan est un véritable mode de vie qui refuse toute exploitation animale (comme dans les vêtements, produits d’entretien, cosmétiques, etc)
    Merci de ton authenticité et de tes formidables programmes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *