Comment atténuer son syndrome prémenstruel ?

Le syndrome prémenstruel te poursuit une fois par mois, pendant plusieurs jours, parfois une semaine, parfois même plus. Il est contrariant, et de plus en plus compliqué à gérer. 

Qu’est ce que le syndrome prémenstruel ? 

Il s’agit de l’ensemble des symptômes physiques ET émotionnels qui surviennent 2 à 14 jours avant les règles. Il touche les femmes réglées, 75% ont des symptômes légers et 25% présentent des symptômes suffisamment importants pour interférer avec leur vie quotidienne. 

C’est-à-dire ? Quels sont ces symptômes ? 

Cela varie d’une femme à l’autre, mais cela peut-être :

  • De la fatigue 
  • Des seins douloureux
  • Des crampes
  • De l’irritabilité 
  • De l’anxiété et/ou de la dépression
  • Des insomnies 
  • Des douleurs musculaires 
  • De la rétention d’eau
  • De l’acné
  • Des ballonnements 
  • Des problèmes de transit
  • Un état lunatique 
  • Une baisse de l’estime de soi 
  • Des envies de sucre,
  • Un besoin de manger plus
  • … 

Lu comme ça, en diagonale, on ne se rend pas compte, mais les facteurs émotionnels peuvent atteindre des pics très importants, au point de ne plus savoir si l’on aime la personne avec qui l’on est en couple, au point de ne plus supporter les personnes de son entourage, au point de pleurer pour une publicité… 

Bref, cela modifie complètement les perceptions. Les femmes fortement touchées par le SPM ont une tolérance proche de zéro, envers le monde qui les entoure, mais également envers elles-mêmes. 

Note : Les symptômes peuvent s’aggraver avec l’avancée de l’âge, notamment lors de la périménopause.

Mais techniquement, d’où ça vient ? Est-ce bien réel ? 

Le syndrome prémenstruel fait encore l’objet d’études, non abouties. 

Cependant, l’une des explications possibles, serait liée aux fluctuations hormonales que la femme traverse lors d’un cycle, additionné aux fluctuations des neurotransmetteurs dans le cerveau. Cela explique l’impact physique ET psychologique. Personnellement, je suis persuadée que c’est la cause de l’alimentation moderne et transformée.. 

Comment atténuer son syndrome prémenstruel ? 

Peu d’entre-nous connaissent les petites astuces pour atténuer son SPM. La raison en est simple, il s’agit malheureusement encore, d’un tabou culturel, qui persiste autour des menstruations et de l’utérus de la femme. 

C’est pourquoi je tenais à vous faire part de mes connaissances en la matière, pour vous partager des techniques douces et naturelles pour réduire les impacts négatifs de ce fameux syndrome prémenstruel. 

  • Tu peux agir sur ton alimentation en visant les aliments anti-inflammatoires et les plus vivants possible ; les racines de gingembre et de curcuma en tisane sont très réputées. Du côté des fruits et légumes, je te propose de viser les myrtilles, l’ananas, les raisins, la papaye et tous les légumes colorés … Si possible, évite de les cuire pour bénéficier au maximum de leurs vertus anti-inflammatoires justement. Personnellement, j’aime bien les manger tels quels, mais tu peux aussi faire des jus.

Du coup, élimine au maximum les pro inflammatoires, les excitants tels que : le café, les sucres raffinés, les sodas, l’alcool, le sel ou le tabac. Si tu veux en savoir plus sur l’alimentation vivante, je t’invite à télécharger ma formation, elle est gratuite !

  • Pense à bien t’hydrater : de l’eau, des tisanes à base de plantes (Gattilier, angélique chinoise, alchémille vulgaire, l’achillée millefeuille, mélisse) … Privilégie des plantes fraiches, que tu pourras récupérer chez ton herboriste, ou dans ton jardin, si par chance tu en cultives. Le corps en a besoin. Le but ici est de réduire fatigue et douleur. 
  • Purge : le Chlorumagène (hydroxyde de magnésium) peut t’aider pour réaliser une purge douce, 2 ou 3 jours avant tes règles. Il va agir comme un laxatif, pour t’aider à réaliser un nettoyage interne. (attention, même si la purge est douce, il vaut tout de même mieux ne manger que des fruits et légumes voir jeûner les jours de purge au chlorumagène ou arrêter de manger 3-4h avant la prise et ne reprendre une alimentation légère (favoriser fruits et légumes le lendemain) uniquement une fois que l’élimination complète des selles aura été faite ! Pensez aussi à boire BEAUCOUP d’eau après la prise !) Je récapitule :
    • Manger des fruits et légumes ou encore mieux jeûner le jour de la prise du Chlorumagène
    • Mélanger 2 cuillères à soupe (pour une femme pesant entre 55 et 70kg – 3 cuillères si entre 70 et 90kg et 4 cuillères si +) et avaler la mixture
    • Boire beaucoup pendant la prise et après (2 à 3L d’eau jusqu’au lendemain)
    • Attendre de ne plus aller aux toilettes avant de manger quoi que ce soit (vous pouvez prendre une cuillère de miel si vous tournez de l’oeil)
    • Réintroduire doucement des légumes et fruits le lendemain
    • Passer à une alimentation hypotoxique dès le sur-lendemain

Pour effectuer ceci, je vous recommande d’être au calme et de le pratiquer au alentours de 17-18h et de ne pas travailler le lendemain de votre purge.

Cette purge est douce, mais je vous recommande tout de même d’effectuer au préalable un bilan avec votre Naturopathe hygieniste ou spécialiste en jeûne et purges afin d’évaluer votre vitalité au préalable.

Attention, si vous désirez jeûner plus d’un jour le protocole sera différent, je vous conseille de réaliser ça auprès d’un professionnel qui vous accompagnera. Si vous le désirez, je peux vous accompagner dans cette démarche.

  • Tenir un journal de tes cycles : à l’intérieur, tu peux y inscrire les dates de tes menstruations, mais également les jours ou tu t’es sentie en SPM, et les jours du mois ou au contraire, tu étais en pleine forme. Sur les pages de SPM, n’hésite pas à déverser tout ce qui te passe par la tête, plutôt que de l’enfouir en toi. Sinon la cup risque bien de déborder (le tampon, la serviette, la culotte… Mais ça marche mieux avec la cup)! De plus, le journal des cycles te permettra de mieux te comprendre et de prendre un peu de hauteur sur les événements que tu aurais pris trop à cœur.
  • Regarder son calendrier : apprends à comprendre ton cycle et ses différentes phases, et aménage-toi des périodes de cocooning, lors de la semaine prémenstruelle. Cela t’aidera à mieux la vivre. Par exemple, tu peux réserver un massage dans un Spa, ou aller boire un thé, dans un bar à chat avec une amie, ou peu importe, quelque chose qui te ferait plaisir, et que tu as hâte de vivre. Ainsi, la semaine SPM s’annonce déjà plus sympa. 
  • Te masser avec un mélange relaxant et anti-spasmodique : il te suffit de mélanger 1 goutte d’HE de Gaulthérie dans 4 gouttes d’huile végétale au choix, et de te masser là où tu as mal. (attention, la Gaulthérie ne doit être utilisée qu’en application cutanée et ne doit pas être utilisée chez l’enfant de moins de 6 ans, femmes enceinte et allaitantes, ou encore par des personnes sous traitement anticoagulant, ou allergiques aux salicylés (à titre d’exemple, l’aspirine est de la famille des Salicylés).

Tu n’as pas à minimiser le syndrome prémenstruel. C’est quelque chose de bien réel, qui touche une grande partie des femmes. Cela peut arriver à tout moment de ta vie, de façon plus ou moins prononcée. Si tu te sens touchée par le SPM, le fait d’en avoir conscience aide déjà à prendre du recul sur ses émotions oscillantes. 

Si toi aussi, tu as des astuces, n’hésite pas à les partager en commentaires, ça me ferait grand plaisir de les connaître, et puis surtout, cela pourra en aider plus d’une, j’en suis sûre !

11 réflexions sur “Comment atténuer son syndrome prémenstruel ?”

  1. Coucou Victoire, très intéressant cet article! Elles nous en font voir ces règles… pour ma part quand j’ai des douleurs le premier jour des règles je me masse avec du baume du tigre et je mets une bouillotte ensuite pour bien diffuser et ça me soulage bien, moi qui souffre de règles très douloureuses!
    Merci pour ton article! ????

    1. Hello Morgane !
      Merci pour ton retour, C’est super si tu as trouvé ta méthode. C’est vrai que ce n’est pas la période la plus agréable du mois.. mais malheureusement : nous devons composer avec !
      Prends bien soin de toi,

  2. Merci beaucoup pour cette article ????????
    Je vis super mal ce syndrome prémenstruel où je suis énormément sur les nerfs, je remets tout en question et quitte mon copain à chaque fois (il comment à s’y habituer le pauvre ????)
    Cependant il apparait pendant ma période d’ovulation j’ai l’impression, du moins bien avant l’arrivée de mes règles..
    Peux tu me dire où acheter le Chlorumagène?
    Bisous Victoire ????

    1. Hello 🙂
      Je vois que cette période te tire dans les extrèmes :p rassures toi, tu n’es vraiment pas toute seule !
      Concernant le Chlorumagène tu peux facilement en commander dans les pharmacies, ou herboristerie naturelle : peut être même en ligne si tu t’assures bien que la composition est 100% naturelle 🙂
      Belle fin de journée à toi,

  3. Personnellement, j’ai un Syndrome Dysphorique Prémenstruel. J’ai essayé bcp de choses mais il n’y a que le combo suivant qui marche : L’huile d’onagre qui fait le gros du boulot (pr moi car semble t’il son efficacité n’a pas été prouvée), restait des nausées qui sont parties avec le gattilier et la fatigue qui s’est nettement atténuée avec les omégas 3. Le tout est en gélules. Ça n’est peut-être pas la solution qui convient à tout le monde, mais pr moi ça a fait des miracles.

    1. Hello Jeanne !
      Merci pour ton retour détaillé ! L’important c’est de trouver ce qui te correspond personnellement, et si tu te sens mieux avec cette combinaison : c’est bien là l’essentiel !
      Je te souhaite une belle fin de journée 🙂

  4. Oh la la c’est une période très difficile pour moi!!! J’essaie de l’accepter car j’en ai encore pour plusieurs années à vivre avec lol.
    Merci pour cet article ????

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *